Flaschenpost Logo

Ton panier est vide.

Vas-y et remplis ton panier avec les meilleurs vins.

Tu ne sais pas par où commencer?

No. 36

Brillantes perspectives

«Parfum, cristallerie, vin... Silvio Denz met en exergue les bons côtés de la vie en investissant dans le luxe des sens. Nous avons le plaisir de pouvoir en partager certains aspects en exclusivité dans ce magazine. Dès le début, Denz a soutenu notre idée commerciale. En gage de notre amitié de longue date, il a confié les réserves de son château à Flaschenpost. Lors de la dégustation, nous avons été absolument ravis - une offre éblouissante à un prix d’ami!»

Dominic Blaesi & Renzo Schweri

Fondateurs

Bouteille de Réserve du Château AOC Saint-Émilion Grand Cru Classé de Château Faugères

Prix

James Suckling: 95/100, Robert Parker: 92/100, Falstaff: 94/100 points

«Lors de la dégustation, le temps s’arrête parce que l’on s’abandonne entièrement à la magie de la contemplation.» - Silvio Denz

Le trésor de la cave du Château Faugères

Silvio Denz a gagné ses premiers salaires en tant que chasseur de souris. Il était payé 20 centimes par souris et, les bons jours, il gagnait 14 francs suisses. Ses gains il ne les a pas dépensés en sucreries, mais consciencieusement économisés. L’argent se trouve toujours sur son livret d’épargne, assure l’homme d’affaires prospère mais terre à terre. Aujourd’hui, Denz continue à chasser dans les caves, toutefois ce ne sont plus les souris qu’il vise, mais les vins de qualité. En 2005, il a réalisé son rêve en achetant le Château Faugères à Saint-Émilion. Denz n’a pas seulement un nez fin en matière de vin: dans les années 90, il a fait du commerce de parfums de son père une réussite commerciale, posant ainsi la première pierre de son extraordinaire carrière. La force particulière de cet entrepreneur suisse réside dans sa capacité à dénicher des bijoux oubliés et à les faire briller d’un nouvel éclat. Que ce soit la manufacture de cristal alsacienne Lalique, une entreprise traditionnelle poussiéreuse qu’il transforme en marque de luxe, ou sa société immobilière de Londres, grâce à laquelle il acquiert des maisons de maître délabrées bien situées, qu’il rénove soigneusement et revend. Ou encore le Château Faugères et son nouveau bâtiment de cave dont Denz a confié la construction à l’architecte tessinois Mario Botta. Depuis, le monde du vin parle avec admiration de la «cathédrale du vin». Parallèlement, l’entrepreneur a mis tout en œuvre pour que son château atteigne le niveau de qualité d’un grand cru classé. C’est ainsi que Silvio Denz a fait du discret Château Faugères une icône moderne du Bordelais.

Prix

James Suckling: 95/100, Robert Parker: 92/100, Falstaff: 94/100 points

Bouteille de Château Cap de Faugères La Mouleyre AOC Castillon Côtes de Bordeaux de Château Cap de FaugèresBouteille de La Chapelle de Lafaurie Peyraguey AOC Sauternes de Château Lafaurie-Peyraguey

Prix

La Chapelle de Lafaurie Peyraguey AOC Sauternes 2017 - James Suckling: 93/100 points & Château Cap de Faugères La Mouleyre AOC Castillon Côtes de Bordeaux 2015 - James Suckling: 94/100 points

Là où le cœur bat et où le temps s’arrête

C’est dans les années 90 que Silvio Denz se lance dans la viticulture. Avec des amis, l’entrepreneur suisse achète un domaine viticole espagnol. «Mais c’était plutôt un hobby», dit-il avec le recul. Depuis sa jeunesse, le grand rêve de Silvio Denz était de posséder un château à Bordeaux: «C’est ici que bat le cœur de la culture du vin et que sont élaborés les meilleurs vins du monde», dit-il avec enthousiasme. Après son succès avec le Château Faugères, il achète en 2014 le Château Lafaurie-Peyraguey au cœur de la célèbre appellation Sauternes. Avec ce vénérable château, il enrichit son portefeuille de vins blancs nobles, mais ne se contente pas de cultiver des vignes, il y possède également un joli hôtel. L’entrepreneur dynamique apprécie en effet le Bordelais comme une oasis de calme. C’est ici qu’il aime se mettre aux fourneaux et inviter ses amis du vin pour philosopher avec eux sur les grands crus. Lors de la dégustation, le temps semble en effet s’arrêter pour lui «car on s’abandonne entièrement à la magie de la contemplation». Toutefois, il ne peut pas rester plus de quelques jours à la campagne. Ensuite, il se laisse de nouveau prendre dans les rets de Londres ou Zurich. Car là où la vie bat son plein, où l’activité est intense, Silvio Denz se sent pleinement chez lui.

Prix

La Chapelle de Lafaurie Peyraguey AOC Sauternes 2017 - James Suckling: 93/100 points & Château Cap de Faugères La Mouleyre AOC Castillon Côtes de Bordeaux 2015 - James Suckling: 94/100 points

Bouteille de Dido Montsant DO de Venus la UniversalBouteille de Martinet Bru Priorat DOQ de Bodegas Mas Martinet

«La Vigneronne de Vénus»

Sara Pérez crée des vins pleins d’amour et de beauté

En 1981, un groupe hétéroclite d’idéalistes, d’excentriques et d’universitaires s’installe dans la région viticole oubliée du Priorat. C’est Josep Lluis Pérez, un professeur de biologie de Barcelone, qui est la tête pensante de ces «hippies du vin». Sa fille Sara a alors neuf ans et n’apprécie pas vraiment de quitter la ville pour s’installer dans une vallée rocailleuse et déserte. Mais les pionniers sont convaincus que les petits raisins qui poussent sur les terrasses étroites produiront des vins merveilleux, et à raison: aujourd’hui, le Priorat est considéré, avec la Rioja, comme la meilleure région viticole d’Espagne.« Jusqu’à l’âge de 18 ans, je n’ai fait que penser à la manière dont je pourrais quitter cet endroit», raconte Sara Pérez. Elle entrevoit son salut dans des études de biologie et de philosophie. C’est une fois en ville qu’elle se met à apprécier le vin et qu’elle réalise à quel point la nature rude mais magnifique du Priorat lui manque: «C’est parce que j’aime ce paysage que je suis revenue». Aujourd’hui, elle dirige le domaine viticole Mas Martinet, où elle a grandi. Parallèlement, elle exploite depuis 1999 son propre domaine viticole, Venus, situé à dix minutes en voiture - mais qui ne fait pas partie du Priorat, mais de la région de Montsant. Au début, on voyait souvent Sara traverser les vignobles avec un bébé dans une écharpe. Une image appropriée, car la viticultrice et mère de quatre enfants voulait inaugurer une nouvelle ère, plus féminine, avec ses vins. Avec succès: elle est aujourd’hui l’une des femmes les plus influentes du vin espagnol.

Bouteille de Zarihs Syrah DO Campo de Borja de Bodegas Borsao

Prix

James Suckling: 91 points, Wine Spectator: 91 points, Guia Penin: 91 points

«Une qualité exceptionnelle dans cette catégorie de prix»

Le Zarihs réunit le meilleur de deux pays

Zarihs? Essaye de le lire à l’envers. Ça te dit quelque chose? Dans une certaine mesure, ce jeu de mots est la version la plus courte de l’histoire contenue dans ce vin. Mais comme il comporte quelques détails surprenants, nous aimerions t’en raconter l’histoire un peu plus en détail. Ce vin est un projet commun de la cave espagnole Bodegas Borsao et du célèbre winemaker australien Chris Ringland. Cet œnologue terre à terre, plein d’humour et plutôt timide possède un talent exceptionnel: au cours des 30 dernières années, il a créé plusieurs icônes du vin australien, ce qui lui a notamment valu le surnom de «Grand Master of Shiraz». La shiraz - qui s’appelle syrah en Europe - est aux yeux de Ringland un «magic grape» (raisin magique) qui lui offre des possibilités illimitées. Il était donc naturellement enthousiaste lorsque José Luis Chueca de Bodegas Borsao l’a contacté pour un projet commun en Espagne. Avec le Zarihs, Ringland réussit la fusion des deux styles : il allie la douceur et le fruit opulent de la shiraz australienne à la fraîcheur et aux épices de la syrah européenne. Ce vin n’a pas tardé à faire parler de lui, puisqu’il a toujours reçu des notes élevées de la part de Robert Parker et de James Suckling. Chris Ringland, l’œnologue de «Down Under» (De là en bas), a mis la syrah espagnole sens dessus dessous. Nous sommes d’accord: Olé, mate!

Prix

James Suckling: 91 points, Wine Spectator: 91 points, Guia Penin: 91 points

Bouteille de Amarone della Valpolicella DOCG Classico Collezione Pruviniano de Cantina Valpolicella Negrar

«All I Want for Christmas is You!»

Amarone et Noël - le mariage parfait

Au même titre que les boules du sapin de Noël, l’Amarone fait partie du repas de fête. Aucun autre vin rouge ne véhicule autant de solennité: l’Amarone est en effet une déclaration d’opulence, d’élégance et d’amour. Avec ses arômes intenses et variés, il maintient habilement l’équilibre entre un fruité suave et une colonne vertébrale puissante. Cela en fait le compagnon idéal des pièces de viande nobles. La vinification d’un Amarone est une affaire de cœur: on commence par sélectionner les meilleurs raisins. Après la récolte, ils sont séchés pendant quelques mois, jusqu’à Noël environ. Durant cette période, ils sont retournés manuellement à plusieurs reprises. Ce processus concentre le jus dans les baies, ce qui explique l’intensité et la puissance du vin. Enfin, le vin vieillit pendant plusieurs mois en fûts de chêne. Si tu recherches un cadeau raffiné pour tes proches, cette spécialité de vin de Vérone est exactement ce qu’il te faut.

Nos topsellers